Politics

Procès Khalida Toumi / dix ans de prison requis par le procureur de la République – Une


Alger Conférence de presse des représentent de groupe (19-3) Arroudj Abdelkader Louiza Hanoune, Zohra Drif-Bitat, Lakhedar Bouregaa,
au siégé de Partie des Travailleur PT photo youcef/APP

À la fin de son réquisitoire dans l’affaire Khalida Toumi ce lundi, le procureur de la République a requis une peine de dix ans de prison ferme à l’encontre de l’ancienne ministre de la Culture.  

En plus de la lourde peine d’emprisonnement, le représentant du parquet a également requis le versement d’une amende d’un million de dinars.

Dans la même affaire est également poursuivi Benblidia Abderrahmane, ancien inspecteur général au ministre de la Culture contre lequel le procureur a requis une peine de huit ans de prison ferme, assortie d’une amende d’un million de dinars et Hakim Miloud, ancien directeur de la culture de la wilaya de Tlemcen qui encoure pour sa part une peine de cinq années de prison.

Tous les mis en cause dans cette affaire sont poursuivis pour des faits présumés de corruption ayant trait aux festivals « Tlemcen, capitale de la culture islamique (2011)», « Algérie capitale de la culture arabe 2007) » et le festival panafricain de 2009.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.