Politics

Officiellement: La France refuse d’extrader « Amir DZ » vers l’Algérie


Amir DZ

Advertisement
































Algérie France: Le tribunal correctionnel français de Paris a refusé d’extrader Amir Boukhors, dit « Amir DZ », vers l’Algérie.

Selon ce que le militant des droits humains Zaki Hannach a rapporté sur sa page Facebook, le tribunal a rejeté toutes les demandes d’arrestation internationales et les demandes d’extradition aux autorités algériennes.

L’ Algérie place Amir Boukhors sur la liste des personnalités et entités terroristes recherchées .

Le 22 mars 2021, le procureur algérien a émis des mandats d’arrêt internationaux contre quatre militants à l’étranger, dont le blogueur Amir Boukhors, dit « Amir DZ », qui réside en France.

Amir Boukhors assure le suivi de l’ancien diplomate algérien, Mohamed Larbi Zitout, et de l’ancien officier, Hicham Abboud, sur les questions liées au terrorisme et déstabilisant la sécurité et la stabilité de l’État.

En juillet 2020, Amir Boukhors est arrêté par la police française en réponse à une demande des autorités algériennes.

Des sources ont indiqué à l’époque que la police avait dit à Amir Boukhors qu’il y avait sept demandes internationales pour son arrestation, qui avaient été soumises par les autorités algériennes via Interpol.

Des médias arabes avaient évoqué des accords de sécurité conclus par les autorités algériennes et françaises en vue d’extrader les personnes recherchées par ces dernières, lors de la récente visite du président français Emmanuel Marcon en Algérie.

Au cours de la visite, les deux pays ont tenu une réunion de sécurité de haut niveau pour la première fois à ce niveau dans l’histoire des deux pays, selon la description de la présidence de la République .



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.