Politics

Afrique Foot: Le marocaine Fouzi Lekjaa dirige un « lobby dangereux » qui menace le football africain – Sports


Fouzi Lekjaa

CAF: Fouzi Lekjaa, président de la Fédération marocaine de football, continue de faire de l’événement à l’approche du coup d’envoi de la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations 2021 au Cameroun.

Le Marocain Fouzi Lekjaa est devenu la une de divers médias africains, et son nom a été largement diffusé récemment, en raison de ses positions et déclarations controversées à l’égard du football africain.

Le nom de Lekjaa a largement circulé dans les différents médias algériens depuis la semaine dernière, en raison de ses récentes déclarations dans lesquelles il a sous-estimé l’exploit de l’équipe nationale réserve, qui a décroché le titre de la compétition de la Coupe arabe « FIFA » Qatar 2021.

Le président de l’Association marocaine de football ne s’est pas arrêté au niveau de déprécier la ligne de réserve du bataillon des « Verts », et il a agi de manière inacceptable auprès de la presse algérienne au Cameroun.

Le comportement du président de la Fédération marocaine de football a fortement irrité les Algériens lorsqu’il a incité à la sécurité de l’aéroport de Douala contre les journalistes algériens et les a empêchés de le photographier illégalement.

Continuant à dévoiler les faits de ce qui se passe dans les coulisses du football africain, qui a suscité une vive polémique à l’approche de la compétition cannoise 2021, le délégué de la chaîne « Al-Shorouk News » au Cameroun a révélé de graves développements, à propos d’un stratagème dirigé par Fawzi Lekjaa et ses environs.

Le journaliste algérien Hamza Berkaoui a déclaré que le président de la Fédération marocaine de football, Faouzi Lekjaa, dirigeait ce qu’il a appelé un « lobby dangereux » qui menace la stabilité du football africain, avec l’aide du président de la Fédération tunisienne du football, Wadih Al-Jari et l’Égyptien Hani Abu Rida.

Avec l’avènement du président de la Confédération africaine de football, Patrice Motsebe, les rapports de force sur la carte de la CAF ont changé, l’homme d’affaires sud-africain ayant effectivement commencé à éliminer le « lobby dangereux » dirigé par Lekja, selon le journaliste Berkaoui.

Le porte-parole a ajouté que Motsebi a révolutionné le recensement humain de la Confédération africaine de football, afin de créer un environnement nouveau et fort qui éliminerait le plan marocain de Kejaa et de tous ceux qui le soutiennent, dans la tâche de « détruire » le football sur le continent, « au service » des intérêts du président de la Confédération africaine de football . FIFA ».

Le « Lobby dangereux » dirigé par le Marocain Faouzi Lekjaa n’a pas tout à fait apprécié ce que fait le nouveau président de la CAF, Patrice Motsebe, avec des changements radicaux qui ne servent pas leurs intérêts.

Le journaliste Hamza Berkaoui a indiqué que Motsebi cherche à inclure le président de la Fédération algérienne de football, Charrafdine Amara, afin de servir les intérêts du jeu le plus populaire au monde, et de le développer sur le continent africain.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.